Irina et son atelier : un atelier pas une galerie

Irina Biatturi, artiste roumaine amoureuse d’Antibes, dirige un groupe de 15 artistes au 10 rue du Docteur Rostand, au centre ville. Pendant les Voiles d’Antibes, ils ont eu l’occasion de peindre en direct l’arrivée des voiliers.

Irina nous a reçus le 20 avril. Elle interrompt son travail de dessin pour la prochaine production de son atelier lors des Voiles d’Antibes. Le tableau est incomplet, mais nous voyons déjà quelques signes des caractéristiques saillantes du Fort Carré et des lumières qui illuminent le port.

De Roumanie, elle a étudié l’art au Lycée des Beaux-Arts de Bucarest. Irina s’est engagée dans l’activité artistique de la ville au cours des cinq dernières années, après avoir parcouru la mer Méditerranée avec son mari, capitaine de bateau. Elle puise une partie de son inspiration dans ce voyage. « Je suis fascinée par l’idée de tension qui émerge de la navigation », son œil créatif est aussi contemplatif : « le Port Vauban offre des lignes et des contrastes uniques ».

Ainsi, pour les Voiles d’Antibes, chacun des membres de l’atelier a apporté son aide. Toutes sortes de peintures recouvraient les murs de l’espace d’Irina. « Il n’y a pas d’école, pas de routine, selon sa technique préférée, ses préférences stylistiques. Même si Irina donne des cours deux fois par semaine et organise aussi des ateliers le mercredi, son objectif est de se concentrer sur le partage humain plutôt que sur des ateliers individualistes.

Il y a beaucoup de talent dans ce studio, à en juger par la reconnaissance et le soutien qu’il reçoit : 1er prix du Concours Picasso cet automne, exposition à la Maison des Associations cet hiver, et à la Chapelle du Calvaire pour les vacances de Pâques.

Quelques jours après les Voiles d’Antibes, Irina et les membres de son atelier ont partagé leurs peintures avec le public à la Salle du 8 mai à travers une grande exposition.