Le lancement d’une technopole du yachting sur le port confirme son positionnement technologique de demain.

Le 10 juin, le Port Vauban a ” fait ” l’événement en invitant les entreprises innovantes de la technopole de Sophia Antipolis à créer, sous le parrainage de la CCI Nice Côte d’Azur et de CASA, la future technopole du yachting.

C’est évident quand on sait que le yachting constitue un marché mondial de près de 24 milliards d’euros, où la région représente 50% de la flotte et où, pour le seul département des Alpes Maritimes, son poids représente un total de 50 établissements et 1780 emplois directs.
Comme pour les autres entreprises sophipolitaines, le marché de la grande plaisance représente une opportunité économique majeure pour Seatsatcom. “Avec 3000 yachts sur le territoire, soit 2 à 3 millions de chiffre d’affaires par unité et par an, nous avons un trésor aux portes de Sophia. Et le Port Vauban est naturellement le fleuron de ce marché “, insiste Antoine Perry, son leader.

Une initiative très attendue par les acteurs économiques dans le cadre plus large du projet Vauban 21 qui va redessiner et renforcer le positionnement de Vauban comme “port intelligent” du 3ème millénaire.
Pour nous, ce port est un phare. Nous y sommes très intéressés” commente Philippe Bardey, Président de l’IARC, présent à Sophia Antipolis depuis trente ans, avec notamment un pôle d’activités autour de l’ingénierie maritime et fluviale.

Veille, formation, applications numériques, promesses d’intelligence artificielle, c’est un large aperçu que la centaine de participants, désormais fermement engagés à transformer l’essai et à alimenter le Port Vauban, avec des projets innovants.
Avec une première réalisation cet été et la mise en place d’une application mobile pour les plaisanciers dont l’objectif est d’améliorer encore la relation avec les clients et la connaissance qualifiée de leurs attentes. C’est toute la logique de fonctionnement et de prestation du service qui bénéficie des logiques de géolocalisation,, de tableaux de bord et de CRM intégré : données de passage, contrôle du travail, respect des normes, suivi, satisfaction et approbation de l’utilisation, évaluation des fournisseurs, calibration et optimisation du contact…

Le centre de gravité dans ce domaine et dans d’autres est la capacité de saisir les données et de rendre leur traitement aussi fluide que possible. Et au port Vauban, nous nous appuyons sur une Politique de Relation Client structurée et beaucoup d’utilisateurs ” déclare Emmanuel Souraud, Directeur Général de SmartConnectService.
Le 50e anniversaire de Sophia Antipoli a été un fer de lance idéal. “Nous devons faire du yachting ce qui a été réalisé avec Sophia : le croisement de la connaissance, de la politique et de l’économie” conclut Alexandre Follot, directeur général adjoint du développement économique et du développement durable de Casa.