« Quand je suis arrivé au Port Vauban, pour moi, des bollards c’étaient des bittes d’amarrage. Et je ne savais pas ce qu’était un môle. » Mais ça c’était avant. Depuis David Pons a appris. Et bien appris depuis qu’il a pris ses fonctions de Responsable des services techniques.

Titulaire d’une licence en maintenance industrielle, s’il a été engagé au Port Vauban, ce n’est pas, on l’aura compris, pour son expérience portuaire mais pour ses compétences métier, bien évidemment. Il travaillait chez Vibrax comme « technicien méthode », responsable de la politique maintenance du groupe. « Ce que j’aime, c’est régler les problèmes ! » Bref, the right man at the right place pour intervenir vite et bien.

Quels sont les chantiers majeurs de l’année ? En premier lieu, le renforcement de la surveillance vidéo, avec l’installation de 116 caméras supplémentaires. Ou encore, la mise en place de la télérelève des consommations d’eau et d’électricité des bateaux. Des projets qu’il gère avec une volonté : « Garder le contact avec le terrain ». Un bon moyen aussi pour soutenir son équipe, quatre personnes au total. « Ce n’est pas parce que je suis le responsable que je dois attendre que les autres fassent tout le boulot. De plus, je ne suis pas là pour leur apprendre leur métier : ils le connaissent parfaitement. Par contre, je suis là pour l’intérêt du service avant tout et donc pour les épauler en cas de besoin. » Comme ce jour où, pour préparer le Salon de la Pêche, il est resté très tard dans la nuit avec ses équipes pour déplacer un ponton flottant quelque peu… récalcitrant ! Problème réglé.

Photographie : © Studio Dinkymage